L’amour fatal

Yann Pbd

L’amour fatal.

Ignores-tu qu’au fond de ton cul, je me serais bien plu ? Rassure-toi je ne rentrerai pas par effraction. Mais bien avec émotion. J’envisage de l’explorer. Et pourquoi pas de m’y installer ! Évidemment que j’ai reçu ton invitation. Tu l’as écrite avec une telle passion. Elle me susurrait des mots doux. Que j’en suis devenu fou. Des papillons volaient dans mon ventre. Au point d’en perdre le centre. Celui de mes intérêts. Puisque tout nous rassemblait. Et toi, tu ne dis rien. Tu me tends ta main. Naïve et docile. Aimable et tranquille. Ça y est je tremble, il me semble. Toi aussi tu es impatiente. Ah oui ? Tout te tente. Petite insolente.

Et voilà, tu es nue ! Et déjà étendue. Prête à te sustenter de nos agapes. Illico, j’me désape. Oui, je suis comestible et disponible. Viens tâter la marchandise, j’te claquerais la bise…

Voir l’article original 400 mots de plus

Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s