Saison

Saison

.

.

Au matin, à l’heure des heures grises, s’élèvent dans le ciel

De lumineuses idées aux accents de Provence

Sulfureuses comme les chansons enivrantes d’une danse

Où des corps à corps émus s’accordent au pluriel

.

Autant de phrases sans équivoque s’enchaînent la nuit

Et donnent au matin la volonté nécessaire

D’avaler le monde avec le goût d’un dessert

Se sustentant de ses plaisirs avec envie

.

Ces jours heureux donnent de la passion aux tristesse

Pour qu’elles s’évaporent en fumerolles toutes colorées

En donnant les reflets de chaleurs d’un été

Trop vite passé à se plaindre les longues nuits d’ivresses

.

Les averses de l’automne prennent place dans les jardins

En arrosant les dernières fleurs de la saison

Adieu. À l’année prochaine en salutations

Seront les ultimes expressions d’un beau matin

.

Ne reste plus qu’à laisser fondre la journée d’hiver

Vers la nuit en attendant la prochaine raison

Pour que recommence de surprenantes émotions

Et que les prairies s’habillent d’un long manteau vert

.

Yann Pbd – novembre 2021 – ©

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s