Cicatrices

Cicatrices

.

.

Les cicatrices de l’épine

Dessinaient sur son corps en ruine

Une triste passion, rude et amère

Les souvenirs d’une si belle guerre

.

L’innocente bravait la campagne

Battant toutes les affres de mes hargnes

Oubliant sa mélancolie

Le fluide glaçant d’une vaine survie

.

Aux veines bleuies enduites de bulles

Pour qu’un tourbillon m’émascule

La détresse rassura l’ivresse

Évoquant nos vies-de jeunesse

.

Ô, exquise boisson de Champagne

Éclate le bois des portes du bagne

Réjouis le corps de ses envies

L’âme asséchée t’en remercie

.

.

Yann Pbd_sept2018_©

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s