Hiver

Hiver

.

.

Salué de ton interminable longueur

Tu invites l’hiver et sa rude froideur

L’automne se chasse dans le passé

Le matin vient peu à peu te grignoter

.

Du repos mérité de ta belle nuit

S’étire le rai d’une douce endormie

Tous les jours plus lumineuse

Tu t’abstiens d’être malheureuse

.

Patiente du prochain solstice

Sereine signature d’un armistice

Qui t’étouffera d’une mort lente

Le printemps glissant sur ta pente

.

Vibrante incarnation de l’infini

Ponctué d’inspirations impunies

Surgissant au vingt et un décembre

Propice aux délices du gingembre.

.

.

Y@nn Pbd_dec2017_©_

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s