Baiser

Baiser

.

.

L’odeur s’évaporait de sa peau

M’invitant à humer la transparence

De son anatomie d’un matin chaud

Elle savait, me faire perdre les sens

.

Sans autre raison de me guider

À travers elle, en me fourvoyant

Refermant le piège sur un damné

Jouant d’un trop prude consentement

.

Prisonnier de ses cuisses resserrées

Je me vengeais avec mes plaisirs

Égoïste et violent, qu’elle dit partager.

Petite insolente, tu prêtes à rire

.

Renforçant le vénérable désir

Comme de démolir et jouir au nez

D’une expérience vécue en martyr

Pour m’évanouir sur ta joie de me baiser.

.

.

Y@nn Pbd_dec2017_©

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s