Merci

MERCI

.

.

Je voulais te dire, comme ça, en passant

Dans ta glaçante et belle indifférence

Je marche dans tes pas depuis ma naissance

Le paysage ne cesse d’être surprenant

.

Prairie ensoleillée, lac de montagne

Le vertige d’un ravin sans lendemain

M’envole d’une falaise à pic d’un sable fin

Au pied des villes en bordure de campagnes

.

Un long chemin me guide à travers champs

Puis je me perds dans un grand labyrinthe

Où tout me semble lointain et hors d’atteinte

Sauf les vrais sentiments du temps présent

.

Dans mes souvenirs s’effacent des hiers

En suppliant l’aube des autres lendemains

D’étreindre le feu brûlant de mon destin

Avant les cendres reposantes d’un cimetière

.

Tu m’en as fait voir de toutes les couleurs

L’arc-en-ciel en pâlit de jalousie

En donnant de l’éclat à l’ironie

Sans doute pour épuiser et vaincre mes peurs

.

Pourtant je ne regrette rien, vraiment rien

Ni mes trahisons, ni tes déceptions

Mes cris de douleurs implorent juste pardon

Au ciel, témoin du seul chagrin divin

.

Rendu responsable de ma chère fortune

Héritée au hasard d’une volonté

Pioché parmi ton infinie bonté

Afin de museler mes vieilles rancunes

.

Je voudrais juste avant de trépasser

Te dire quel plaisir fut ma garce de vie

En la saluant bien bas d’un merci

Grâce à elle je suis un aventurier

.

.

y@nn Pbd_ fev2019_©

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s