Seins

Seins

.

.

En souvenir des jours heureux

Je me promène le long du lac

En me rappelant tes cheveux

Flottant au vent tout près d’une flaque

.

Sauter au milieu nous fait rire

Aussi longtemps qu’il est possible

De garder en l’air nos sourires

Parsemés d’une joie invincible

.

Une juste irrésistible chaleur

M’envahit d’un vrai fourmillement

Sitôt que ta main caresse mon cœur

Au bien meilleur de ce moment

.

Une excitation nous traverse

Avec tout au fond de nos yeux

Une idée folle qui nous renverse

De tomber encore amoureux

.

Ce sentiment bien imprudent

Excite nos sombres papilles buccales

Nous calmons instantanément

Le phénomène bien trop bancal

.

En rapprochant de près nos lèvres

Jusqu’à ce qu’elles se frôlent enfin

Et nous sentons venir une fièvre

Nous allécher d’une terrible faim

.

En se rassasiant à pleine bouche

Un goût succulent nous retient

Aussitôt que nos langues se touchent

Pendant que glissent sur moi tes seins

.

.

Yann Pb – avril 2022 – ©

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s