Anges

ANGES

.

.

Tu me décrochais un sourire

Depuis le fond blanc de tes yeux bleus

De mes larmes s’effondra un rire

Lorsque vaincu par ton charme, j’atteignis les cieux

.

Au firmament s’envolèrent des anges

Surpris par l’allégresse de tes caresses.

J’en titubais de manière étrange

En effleurant le septième ciel de sa promesse

.

Flottait dans l’air l’odeur de ton parfum

Ravageant le reste de mon innocence

Aux désirs violemment libertins

Ornés de bien futiles conséquences

.

Toute la tendresse du sortilège

Doté de ses habiles pouvoirs

Effaça la détresse d’un sacrilège

Vers de subtils espoirs

.

Alors seulement la nuit en s’enfuyant

Renversa de sa tendre couverture étoilée

Vers un plaisir brulant et scintillant

Nos âmes impudiquement égarées

.

.

Yann Pbd_oct2019_©

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s