Mots

Mots

.

.

Alors que je buvais à la fontaine à mots

S’ouvrît la joie des jours heureux sans aucune loi.

Aux heures intrépides remplies d’une pluie blanche d’émoi

Et tout s’éclaira des moments vu qu’en photos

.

Une lumière jaune et blanche mais aussi aveuglante

S’empara de ce pur instant nu comme le vent

Pour souffler une vraie liberté sans précédent

Sur d’innocentes mais aussi majestueuses plantes

.

Elles grandissent à l’ombre de soucis épouvantables

Qu’il fallait se frayer un chemin passionnant

À travers des ronces remplies d’épineux diamants

Aux pouvoirs aussi maléfiques qu’un gentil diable

.

Le diablotin rigolait tout seul des malheurs

S’abattant avec narquois sur ma pauvre carcasse

En jouant de volte-face avec une vraie classe.

Son honorable élan fit mon petit bonheur

.

Ces instants difficiles me jouant un sale tour

Étaient là pour me rappeler d’aimer chaque maux

Comme l’apprentissage nécessaire de tout le beau

M’entourant depuis ma naissance avec amour.

.

.

Y@nn Pbd- mars 2021- ©

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s